Harcèlement Au Travail – Quoi Faire Pour S’en Sortir

Harcèlement au Travail – Quoi Faire en Cas de Harcèlement au Travail ?

Bien que l’information circule de mieux en mieux de nos jours, il existe encore plusieurs personnes qui se demandent comment se défendre devant un cas de harcèlement au travail ?

Si vous réalisez que certains des comportements d’un confrère, d’une consoeur de travail ou d’un supérieur(e) vous dérangent, il est temps d’agir pour que cela cesse.

Si vous ne faites rien par peur de représailles de sa parr, vous jouez son jeu de la terreur. Les conséquences sur votre santé physique et psychologique risquent de s’aggraver.

Harcèlment au travail - Comment s'en Sortir
Comment Sortir du Harcèlement au Travail

La première étape consiste à prendre des notes de tout ce qui se passe et de ce qui se dit qui vous trouble. Prenez note également des personnes présentes qui pourraient, éventuellement, servir de témoin.

De plus, garder copie de tout papier qui corroborerait des éléments de preuve. Mais faite le toujours dans la limite de la légalité et du respect des règles de fonctionnement interne de votre employeur.

Vous avez la possibilité d’abdiquer et de subir les contrecoups physiques ou psychologiques de votre agresseur. En faisant ainsi vous vous identifier à la position de victime et vous laisser votre agresseur gagner.

Vous devez vous sortir de cette position psychologique de victime et adopter une position plus mobilisatric et  défenseur de vos propres droits. Des organismes peuvent vosu aider.

Une des armes psychologiques de votre agresseur est l’emprise qu’il croit avoir sur votre esprit. Il vous considère comme plus faible que lui. Il essai de vous garder symboliquement à ses pieds pour mieux vous dominer.

Pour ne plus être victime de violence psychologique au travail vous devrez travailler sur deux tableaux en même temps. Vous devez à la fois vous défendre contre l’agresseur et consolider des aspects psychologiques de votre personnalité pour faire face à l’agresseur.

Pour confronter vote agresseur il existe des ressources tels que les représentants de votre syndicat qui sauront vous guider dans les démarches, le département des ressources humaines de votre entreprise et en dernier lieu votre conseiller juridique et les tribunaux.

Ces ressources vous appuieront dans vos démarches. Dans tous les cas toutefois vous devrez prouver vos accusations. Ainsi, vos notes détaillées sur les faits reprochés, les personnes présentes, les paroles prononcées ainsi que sur les actes commis de part et d’autre lors de tout évènement de harcèlement psychologique vous aideront grandement. La mémoire est une faculté qui oublie, aidez là à s’en souvenir en prenant des notes.

Pour vous aider à vous supporter psychologiquement il y a votre programme d’aide aux employés (PAE) qui peut vous fournir un psychologue pour vous supportez émotionnellement dans vos démarches.

Vous pouvez également consulter un psychologue au privé ou dans l’institution de santé de votre région.

LA COMMISSION CANADIENNE DE PROTECTION DES DROITS DE LA PERSONNE

VOUS INFORME DE VOS DROITS ET SUR LES MOYENS À VOTRE DISPOSITION POUR VOUS EN SORTIR.


Qui Sont ces Harceleurs et Pourquoi Agissent t-ils Ainsi ?

Pour mieux se défendre rien de mieux que de connaitre son ennemi. Tout d’abord, plusieurs types de personnalité plus ou moins pathologique peuvent se transformer en agresseur verbal, physique ou psychologique au travail.

De plus, même si cela n’excuse en rien leurs gestes, il y a certains agresseurs qui ne se rendent pas compte de leurs comportements.

Pour ces agresseurs leur mode relationnel avec leur entourage est teinté d’une violence passive-agressive ou même d’une violence directe de façon quasi-constante.

Pour ces derniers, la vie est synonyme de confrontations perpétuelles ou le plus fort l’emporte. Ces individus présentent peu d’empathie et des faiblesses importantes dans leurs capacités relationnelles.

En fait, la plupart de ces comportements de harcèlement camouflent des enjeux intrapsychiques reliés à une faible estime de soi, un manque de limites psychiques et un mauvais développement pathologique du narcissisme chez le harceleur.

Leur narcissisme déséquilibré les empêchent de percevoir leurs propres faiblesses humaines. Réaliser leurs propres failles ainsi que leurs comportements inadéquats leur fait vivre une telle honte et leur est tellement souffrant que plusieurs ont de fortes idéations suicidaires lorsqu’ils sont placés devant les faits accomplis.

Harcèlement au Travail - Comment s'en Sortir
Ces Patrons Qui Gêrent Très Mal Leurs Émotions

Pour certains de ces individus, une forme de recadrage comportemental peut apporter des améliorations dans leur relation avec autrui.

D’ou l’importance de signifier verbalement, et le plus tôt possible, notre désaccord avec les comportements de ces derniers.

Il importe alors que vous leur indiquiez ce que vous n’acceptez pas et la façon que vous vous attendez qu’ils s’adressent à vous ou qu’ils se comportent à votre égard.

Cela peut paraitre comme du maternage et à vrai dire cela l’est un peu. Nous agissons ainsi avec ces personnes de la même façon qu’on le fait avec un enfant qui enfreint les limites, nous les recadrons dans les limites attendues.

Si vous observez un loup qui chasse les caribous vous remarquerez qu’il cible toujours le caribou qui est isolé du groupe. Si le troupeau est regroupé il fera tout pour en isoler un du groupe. De plus il ciblera celui qui lui semble le moins dangereux à son égard.

Un agresseur psychologique agit sensiblement de la façon. Ainsi, plus vous vous entourerez de personnes qui vous appuieront et que vous vous défendrez de façon mature et plus vous affaiblierez sa capacité d’agir contre vous.

Ainsi, lorsque je travaille en clinique avec un individu victime de harcèlement, je recherche les moyens de libérer ses capacités de se défendre devant l’agresseur.

Sans nécessairement le nommer, je lui donne l’autorisation implicite, à travers notre rencontre, de s’exprimer et surtout de se défendre. L’objectif étant qu’il transpose cette nouvelle capacité à l’extérieur des rencontres.

 


Que Peut Faire une Entreprise Face au Harcèlement Psychologique au Travail

Toute entreprise canadienne vise que ses employés s’épanouissent dans leur travail. Pour y arriver elle utilsie divers outils dont une politique de zéro tolérance face au harcèlement au travail. Elle a un devoir moral d’agir lorsqu’un cas leur est soumis. Le département de ressources humaines de votre employeur peut donc également exiger un changement de comportement inapproprié chez un travailleur et/ou chez un superviseur.

Toutefois, sans signalement de votre part, le département de ressources humaines de votre entreprise ne peut rien faire. Il est donc important d’aviser les dirigeant de votre entreprise lors de comportement inacceptable d’un confrère de travail ou d’un superviseur.

Si vous êtes victime d’harcèlement au travail de la part de votre superviseur, allez rencontrer son supérieur dans le département des ressources humaines.

Il est certain que la personne responsable du dossier devra effectuer une enquête à l’interne pour valider vos propos. Cette enquête peut être brève en certains cas. Bien des situations désagréables peuvent ainsi être réglées avant qu’elles ne dégénèrent.

 

Harcèlement au Travail - Comment S'en Sortir
Une Culture Organisationnelle Ça se Change !

Il est peu probable que votre employeur réussisse à effectuer un changement en profondeur dans la personnalité de votre agresseur.

Nous souhaitons au moins que les comportements et paroles inadéquats de ce dernier changent pour le mieux. Cela vous rendra la vie plus facile au travail.

Vous devrez toutefois faire un deuil sur la possibilité que cette personne change du tout au tout. Elle ne deviendra fort probablement jamais un excellent partenaire de travail à votre égard.

Pour des changements en profondeurs, chez la personnalité de l’agresseur, cela requerra un une psychothérapie pour explorer les enjeux sous-jacents à la violence envers autrui qu’il présente.

Malheureusement ces individus sont rarement volontaires pour une psychothérapie. Ils se retrouvent souvent dans nos bureaux suite à un congédiement possible en lien à leurs agirs ainsi que leurs paroles méprisantes envers autrui.

Lorsque l’on confronte certains individus avec l’impact négatif que leurs comportements à sur autrui, il leurs arrivent de changer ou du moins d’améliorer leurs comportements.

Alors que pour certains leur regard sur autrui est chargé d’un mépris très profond. L’autre n’est rien pour eux. L’autre est un obstacle à leur ascension dans leur carrière. Au pire l’autre représente pour eux un obstacle et un moyen à utiliser pour se faire du capital politique dans l’organisation.


Différentes Formes de Harcèlement au Travail.

L’Harcèlement au travail ou l’intimidation peut paraître comme un concept vague et ambigu. Toutefois des précisions vous sont fournies sur le site de la CNESST pour vous aider à mieux définir un harcèlement au travail.

Lorsque les cas sont judiciarisés, l’harcèlement au travail doit être prouvé. Dans le but de mieux cerner le concept d’harcèlement au travail, une équipe de recherche1 a répertorié les jugements publiés sur le site de la justice française en lien avec une cause de harcèlement au travail.

Les chercheurs ont recensé dans ces jugements les éléments de preuve pris en considération par les juges.

La grande majorité des personnes qui furent reconnues coupable d’intimidation occupaient une position hiérarchique supérieure aux victimes d’intimidation. Seulement 9% des situations d’intimidation étaient présentent entre des partenaires de travail.

Ce qui influence le plus les juges dans leurs décisions sont des faits qui ont eu une influence négative sur la dignité humaine. Ces faits sont souvent combinés avec une détérioration de la santé des victimes, une précarisation de leur carrière et de façon moins fréquentes avec un non respect des droits du travail.

Dans les cas répertoriés, 72 % des victimes étaient des femmes. 75% des intimidateurs étaient des hommes. Le nombre de cas d’hommes intimidés est possiblement sous représenté.

Un homme victime d’harcèlement au travail est parfois atteint dans son identité masculine. Ainsi, pour les hommes qui adhèrent aux dimensions les plus traditionnelles de la masculinité2, le dévoilement de leur position de victime va à l’encontre de leur identité sociale.

Ainsi il est possible qu’un moins grand nombre d’hommes, victime de harcèlement au travail portent plainte.

Le tableau suivant regroupe des éléments qui ont eu un impact dans le processus décisionnel des juges. Tous ces éléments représentent des formes de harcèlement.

La deuxième colonne représente le pourcentage de cas recensés pour lesquels l’élément de preuve de la colonne de gauche a eu un impact significatif dans la prise de décision du juge.

Comportement de l’agresseur envers la victime

Pourcentage

Humiliations 61%
Des faits qui fragilisent injustement la carrière de la victime 31%
Insultes ou commentaires désobligeants 27%
Mésestime du travail de la victime 24%
Non respect des droits du travail 20%
Des sanctions ou reproches injustifiés et des attaques sur la vie privée de la victime 15%
Isolement de la victime 15%
Surcharge de travail demandé à la victime 12 %

Source : Précision de la définition du harcèlement au travail (2008)

Les juges préfèrent de loin se fier sur des documents, des enregistrements, des témoignages qui corroborent le vôtre. Donc, si vous vous croyez victime d’intimidation, il est primordial que vous gardiez toutes les preuves possibles.

Les juges considèreraient également comme élément de preuve les symptômes anxiogènes et des problèmes psychologiques qui surviennent dans la vie de la victime à la suite des comportements du harceleur.

En plus de devoir prouver ces éléments de preuve, vous devrez fort probablement prouver qu’ils n’étaient pas présents avant les faits reprochés et qu’ils ne sont pas le résultat de d’autres évènements survenus dans votre vie au cours de la même période que vous avez subi de la violence psychologique.

Des témoignages de professionnels et de proches pourront corroborer ces faits. Votre avocat, au besoin vous expliquera la procédure à suivre.

L’aspect de répétition du comportement de l’agresseur est un élément important que les juges considèrent pour prouver le harcèlement. Selon les chercheurs, sept éléments de preuve, en moyenne, sont considérés par le juge pour baser sa décision.

Il est donc important de présenter, à votre responsable des ressources humaines ou au tribunal, le plus d’éléments possible pour appuyer vos dires. Bien que la durée dans le temps du harcèlement ne semble pas avoir joué dans la décision des juges, l’harcèlement avait duré en moyenne trois ans.

Personne ne choisi de devoir passer à travers un conflit semblable. Mais vous avez en quelque sorte le devoir de dénoncer cet abuseur. On ne choisi pas toujours sa cause, il y a certaines causes qui nous choisissent.

Il est fort probable que ce comportement de harcèlement de la part de l’agresseur n’est pas nouveau dans votre organisation du travail. Il a possiblement fait d’autres victimes dans votre milieu de travail. Quelqu’un doit porter le flambeau et montrer au grand jour cette réalité.

Au besoin, un collègue membre de l’O.P.Q. ou moi, pouvons  vous supporter psychologiquement pour passer à travers le processus de dévoilement du harcellement au travail.

PARTAGEZ AVEC VOS AMI(E)S.  ÇA POURRAIT EN AIDER UN !

Et finalement, que vous portiez plainte ou non, la décision vous appartient, et je la respecte.

Mes cordiales salutations.

Jean-François Boivin, Psychologue Clinicien, Saguenay

Créateur du site jeanfrancoisboivinpsy.com

Laissez un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *